Optimisation salaire ou dividende

Optimisation Salaire ou Dividende

Depuis plusieurs années, des calculs sophistiqués déterminent quelle est la meilleure manière de se rémunérer pour limiter le coût des charges sociales et de l’impôt sur le revenu.

Ne peut-on pas simplifier cette analyse ? Oui, bien entendu ….

Partons d’une enveloppe de dépenses de 60 K€ et analysons dans chaque situation décrite ci-dessous, quelle est le pourcentage de trésorerie disponible :

  • Un chef d’entreprise sous statut SAS, est rémunéré comme « salarié » sous le régime général de la sécurité sociale. Pour obtenir un salaire de 30 K€ net, il supportera un précompte salarial de 8 K€ ainsi que des charges patronales (au taux de 50%) de 19 K€. Etant dans une tranche marginale d’impôt sur le revenu de 30%, il contribuera à l’impôt sur le revenu pour 9 K€.Son coût global est de 57 K€, son net d’impôt est de 21 K€, soit un disponible de 37 %.
  • Un chef d’entreprise sous statut SARL, est rémunéré comme « non-salarié » sous le régime RSI. Pour obtenir un salaire de 30 K€, il supportera des charges sociales (au taux de 45%) de 14 K€. Etant dans une tranche marginale d’impôt sur le revenu de 30%, il contribuera à l’impôt sur le revenu pour 9 K€.Son coût global est de 44 K€, son net d’impôt est de 21 K€, soit un disponible de 48 %.
  • Un chef d’entreprise sous statut SAS, est rémunéré sous forme de dividende. Pour obtenir un dividende de 30 K€ net, il supportera un impôt sur les sociétés de 15 K€. Etant dans une tranche marginale d’impôt sur le revenu de 30%, il contribuera à l’impôt sur le revenu en France pour 5,4 K€ (après déduction d’un abattement de 40%) ainsi qu’à la Csg à hauteur de 15,5% soit 4,6 K€.Son coût global est de 45 K€, son net d’impôt est de 20 K€, soit un disponible de 44 %.

Conclusion : Le revenu disponible optimum est dans le cadre de la rémunération d’un gérant majoritaire de SARL.